KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Théâtre gourmand à La Bauhinia

Je sens bien que l'attente est, était désormais, à son comble, je vous épargne donc volontiers les introductions à rallonge. Je rejette par contre la responsabilité sur le tea-time du Shangri La, ou du moins le temps qu'il faut pour s'en remettre. En bref, une des adresses où l'on retombe sans rechigner en enfance et où l'on renoue avec une pâtisserie terriblement généreuse, inspirée de ce que la tradition, justement revisitée ici, nous offre de mieux. Un rendez-vous hautement gourmand orchestré par Francois Perret, passé maitre dans l'art de séduire les palais sucrés.
Attachez-vos ceintures, ou plutôt détachez les, vos papilles n'en reviendront pas indemnes. 

#PremiereTasse : Dans ce décor pastel, baigné de lumière naturelle, on déguste un mille-feuilles à monter soi même (vu sur instagram), un concentré de textures avec le craquant des noix de pécan, le croustillant et la légèreté du feuilletage et l'onctuosité - quasi aérienne- de la crème à la vanille, dans un équilibre symphonique.
ATTENTION!, ce DIY ( NDLR : Do It Yourself) 5* peut tourner rapidement à l'obsession lorsque l'on  débouche le tube de caramel salé vanillé qui nappe la crème comme on habillerait une femme d'une création Elie Saab.



#DeuxiemeActe : Heureusement, ou pas si vous aviez décidé d'être raisonnable, vous en êtes qu'au début du catwalk. Une gorgée de thé à la verveine avant d'être immergé dans vos doux souvenirs d'enfance. En forme de leggo, les barres de chocolat sont aussi ludiques que tendres et savoureuses. Façon Bounty, avec de la noix de coco fraichement rapée et subtilement crémeuse, et une couverture de chocolat noir fine et craquante sur un délicieux biscuit, ou  version Snickers, avec cacahuètes grillées et caramélisées, et ce caramel dont on ferait notre Ambroisie. 

#TroisiemeActe : Au diable les bonnes résolutions, j'attaque avec légèreté mon troisième entremet, tout bonnement fruité ananas-coriandre. Dans une barquette croustillante, l'ananas se décline en brunoise et en crémeux, ensemble sucré-acide réussi, le tout rafraîchit par un blanc-manger à la coriandre, pfiouu un nuage!

#DernierActe : En digne héritier d'Hansel et Gretel succombant à la maison de pain d'épices, j'aurais finalement dégusté le marbré chocolat vanille de Francois Perret, malheureusement sans grande conviction. La marbrure est fine, sublime même, mais le gâteau manque de légèreté.  Pas de quoi me retirer mes souvenirs et mes orgasmes en tout cas.
Je rêve déjà de mes prochaines visites, de la promesse de l'île flottante, du flan pâtissier ou encore du brunch dominicale.

SHANGRI LA PARIS
10 Avenue d'Iéna, 75116 Paris
01 53 67 19 98


 
blogger