KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Chez Paul pour le rapport qualité-prix (5,3)

Paris au mois d'aout, ou la vraie galère, pour trouver une table digne de ce nom. Pourtant, c'est dans le quartier de la Bastille que j'ai pu me renouer avec la culture bistrot, (lire ma déception ici), Chez Paul, 13 rue de Charonne dans le 11e. 

A peine visible à l'angle de la rue, le lieu est sans prétention, cosy, les murs décrépis sont couverts de photographies d'un autre âge, de diplômes et bibelots tout droit sortis d'un grenier des années 70, les banquettes ont sans doute fait leur temps, bref l'endroit ne paie pas de mine. C'était sans compter sur un service parmi les meilleurs qu'il m'ait été donné d'expérimenter dans ce genre d'établissement, pas trop insistant, chaleureux et rapide. 

Je peux donc vous parler sans transition de la carte, à rallonge, qui ferait douter de la fraicheur des produits, plus de vingts entrées et plats, le choix est rendu difficile. La gastronomie française y est à l'honneur soupe à l'oignon gratinée, pomme de terre sautées, entrecôte sauce béarnaise, escargots de Bourgogne, rillettes de lapin, joue de porc, foie gras, charcuterie, andouillette AAAAA, rehaussée ça et là d'un beurre baratte au Combawa, d'un oeuf poché au foie gras, d'un flambage au Cognac, une cuisine classique sans vraiment l'être.

Dans l'assiette, le rendu est toutefois mitigé, la présentation simple voire rustique ne choque pas, le choix des produits et les cuissons davantage. 
Le foie gras maison servi avec une poire pochée au vin est parfaitement réalisé, il est à la fois doux et fondant. Les escargots sont à peine relevés par le beurre persillé aillé.
Coté viande, la qualité est nettement améliorable, l'entrecôte n'est pas suffisamment persillée, le gras est mal répartie et altère inévitablement la tendreté et la saveur. Elle manque également de coloration mais l'acidité du combawa, surprenante, complète un assaisonnement presque inexistant. La pomme de terre farcie en accompagnement est trop peu garnie au vue de sa forme imposante et malheureusement pas assez cuite, une réalisation bâclée.
Le dessert, des profiteroles, glace à la vanille et sauce au chocolat onctueuse, ponctue merveilleusement ce repas. On y retourne volontiers.


Service: 8,5 
Cadre: 2
Cuisine: 7
Note globale: 5,3 

 
blogger