KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Cyril Lignac : de télé à réalité


Cette semaine je renoue avec le coup de food. En tout bec sucré qui se respecte, il est hors de question de rester sur une déception. C'est au 2 rue de Chaillot, à la Patisserie by  Cyril Lignac que je décide de me procurer ma dose hebdomadaire de gourmandise, et je l'avoue, que je vérifie que ce n'est pas du chiqué made in M6. 
PAF!
C'est la claque que je reçois pour avoir osé douter. PAF! Une seconde claque à la première bouchée du Paris-Brest qui ferait faire des infidélités à Conticini.
Cyril Lignac dresse en plein cœur du XVIe un temple de la douceur et de la légèreté où tout est vrai qui finit mangé. La déco ne casse pas des briques et la promesse visuelle des pâtisseries n'a rien de bluffant, mais  le glaçage ne fait pas le gâteau. 
LEGERETE et textures sont la trame de toutes les créations. 
La crème de la tarte au citron est  soyeuse et onctueuse, ni grasse, ni trop acide; un travail d'équilibriste.  Le sablé est fin, et tient sa promesse croustillante. Dommage, la meringue n'est que décorative.
Et ce Paris-Brest, surprenant, traversé de part et d'autre d'un biscuit praliné caramélisé craquant, généreux, avec sa crème ronde en bouche, son chou moelleux, DITHYRAMBIQUE! On n'en jouit des papilles.


 
blogger