KEEP IN TOUCH

SEARCH

#4: Brou Ha! Ha!, Buenos Aires et Champagneria

Maintenant que l'on est bien détendu (voire #3 ici), on peut reprendre la direction des animations de la ville et se nourrir de tout ce qu'elle a à offrir d'exquis.


13h: réveil tardif, été oblige, au menu du petit déjeuner cette recette express mais garantie délicieuse.

- Faites revenir du bacon, des oignons dans une poêle, ajoutez des champignons une fois le bacon est suffisamment grillé,
- Battez 3 à 5 oeufs avec un fouet, salez avec du sel d'ail, poivrez,
- Versez les oeufs sur le mélange bacon-oignons-champignons,
- Secouez la poêle pour bien répartir les ingrédients, laissez cuire, pliez votre omelette et mangez avec quelques toasts beurrés
Bref de quoi commencer la journée sur de bonnes bases.




16h: il serait temps de laisser la flemme estivale de côté, de s'habiller et de prendre la direction du Bilboquet, sur l'Avenue Bernard, l'une des plus intéressantes de la ville. On y déguste, raisonnablement ou généreusement,  des glaces maison onctueuses et décadentes à souhait. 
J'abandonne les parfums traditionnels et j'opte pour un mélange de brownies, de pacanes, de crème glacée  et de caramel, un brou ha! ha! bien équilibré d'ingrédients 100% bons pour ma courbe... de bonheur, le tout dans un cornet parfaitement gaufré comme il est de rigueur! Une petite promenade sur la rue et on chasse rapidement toute culpabilité, et puis quoi encore!





19h30: Deuxième repas de la journée, du moins cela dépend du nombre de boules auxquelles vous aurez succombez au Bilboquet, réservez une table à l'Atelier d'Argentine.





Carnivore et amateurs de design vous êtes servis dans ce tout en un, beau et bon. Le service est impeccable et les empanadas, bien que n'ont presque rien à envier à ceux du Clasico, hormis la générosité de leur farce. Que nenni ils  sont délicieux surtout ceux au maïs et au jambon. 
Les plats de viandes sont servis version steack house, mais la carte des accompagnements ( tous à 5$) a de quoi faire rougir, de la purée de pomme de terre au fromage, à celle de citrouille parsemé de bacon croustillant et de noix, vous avez un combo comfort food *2 pour la journée. 
Cuisson à point de préférence pour garder toutes les saveurs d'une viande de qualité, on est Argentin ou on ne l'est pas. Nul besoin de vous préciser que les morceaux sont tendres et moelleux, que les portions sont généreuses surtout quand il s'agit du poulet bardé de lard et farcis aux patates douces, INSANE!




21h: Pour le dessert on ne va pas très loin, c'est à la Champagnerie que l'on fait un stop pour finir la journée sur une note musicale-pétillante-intense. Oui oui tout cela à la fois avec un line-up musical des plus intéressants dans un bar aux inspirations barcelonaises mais clairement intégré au paysage montréalais avec un design post industriel soigné. Certes les jeudi, vendredi et samedi soir c'est le parcours du combattant pour avoir une table sans réservation mais ça rend l'expérience d'autant plus excitante si l'on arrive à avoir un verre dans le chahut des noctambules, pas d'Amaretto Sour au menu par contre, ou décevante si l'on repart bredouille après 15 minutes d'attente. Mais revenons à notre assiette, avec pour adoucir le palais un fondant au chocolat des plus réussis, intense, intense et encore intense, du vrai chocolat noir réveillé avec un soupçon de champagne et de la crème anglaise, on ne demande rien d'autre.







Les bouches salées pourront toujours opter pour un tartare de saumon, un peu gras, mais bon, ou la poutine décadente au brie, fromage en grains, porc effiloché, foie gras à peine perceptible. Côté cocktails, rien de bien fou finalement, on se contentera des bulles. Ici on vient pour l'ambiance, car le pari est réussi, en deux mois c'est THE place to be!











 
blogger