KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Bistronomie japonaise chez Abri (6.3/10)



Et puis je continue sur ma lancée, et mon excursion dans les adresses asiatiques parisiennes à connaitre avec Abri. Celui-ci ne sonne pas très thai et c'est vrai. On y sert une cuisine tout bonnement creative, pas copieuse du tout, mais qui enchante quelques peu les papilles. Le must de la maison, ce sont ses sandwich au porc panés, qui ne nous rassasie pas malgré leur aspect gargantuesque. 

Je plante avant tout le décor, une petite salle d'une dizaine de couvert, aussi discrète qu'un bar prohibition, un décor des plus sobres, dans un style nippon-suedois, et une équipe qui a du mal avec la langue de Molière, en définitive du dépaysement et de quoi nous plonger dans une ambiance cosy-design-gastronomique.
La formule à 13 euros, sandwich et boisson, servie le samedi et le lundi, rassemble les foules de foodistas, de connaisseurs, d'assoiffés de nouveauté, et les bourses légères.




Entre deux tranches de pain de mie légèrement toasté, beurré à la mayonnaise maison, on observe le chef Okiyama peu loquace, dans sa cuisine ouverte, paner puis disposer des tranches fines de porc, une bonne cuillère de compotée de choux, une autre de moutarde à l'ancienne, un carré d'omelette aux épinards, et une réduction de fond de veau. 



Un mix entre cuisine japonaise et française, d'une simplicité déconcertante mais d'une saveur surprenante. Le croustillant d'une panure japonaise, le fondant de l'omelette, le croquant du chou...on tombe facilement in love de cet fast food d'une autre genre. Ca manque peut être de chips maison ou d'un accompagnement quelconque mais qui dit néo bistrot, ou bistrandwicherie, dit différent, on s'y accommode.


Service: 6 
Cadre: 6,5
Cuisine: 6,5
Note globale: 6,3

Restaurant Abri
92, rue du Faubourg-Poissonnière
Paris (75010
Formule sandwich samedi et lundi

 
blogger