KEEP IN TOUCH

SEARCH

Little Fernand


13h30 C'est l'heure de casser le croûte et hors de question de me farcir les sandwichs froids et les pâtisseries rances de la boulangerie d'enface. En m'aventurant un peu plus dans le quartier, rue de Trevise, Sainte-Cécile et enfin Faubourg Poissonière que je suis tombé sur Little Fernand.

La folie parisienne de la street-food n'en a pas fini de me surprendre. En effet c'est au tour du hot-dog de faire son entré dans la course et chez Lil Fernand j'ai eu droit à une véritable carte de chien chaud revisité. Alors il s'agrémente aussi bien de Fourme d'Ambert que de vache Kiri, et exit le ketchup et la Yellow french mustard et on opte pour une moutarde au cidre et miel, des saucisses de veau, bref tout un programme gastronomique qui transforme la junk food en en cuisine créative.











D'ailleurs ici on n'est pas à New-York, pas de truck, à l'hygiène douteuse, avec leur panoplie de pretzels de de hot-dog mais une salle épuré d'inspiration dinner New-Yorkais avec son carrelage blanc aux murs, ses photographies noir et blanc et le damier au sol à la Pierre Hardy.
Avec le service ultra chaleureux et la carte innovante on pourrait croire que c'est l'endroit rêver pour la pause déjeuner, jusqu'à la dégustation. Le pain, superbement aéré, pas pâteux pour deux sous contrairement à son confrère yankee, mais c'est dans la garniture que l'équilibre des saveurs se retrouve bousculé. Le mélange moutarde cidre miel-oignons confits est beaucoup trop sucré et masque la saveur de la saucisse. Cette dernière faites de vrai boyau est tellement ferme qu'elle fatigue la mâchoire à croquer le hot dog. Si ce n'était le pain et la recherche, je pense que ce hot dog ne vaudrait pas toutes les éloges qu'on lui fait.




Mais comme je ne suis pas de mauvaise foi, je veux bien imaginer que c'est l'absence de Fourme d'Ambert, que j'ai demandé de retirer, qui a retiré tout son peps au sandwich, elle se marrie généralement bien avec les confitures et aurait tempérer le confit et la moutarde. Vous l'aurez compris une deuxième visite s'impose, néanmoins en ce qui concerne la saucisse croquante je n'ai pas d'excuses.

Ha si j'oubliais, le sac rouge écarlate griffé Little Fernand en blanc, ferait de superbes pochettes de jours tandis que l'emballage cylindrique du hot dog serait idéal pour le soir. L'inspiration est partout.


 
blogger