KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Yoshi, dinosaure du pire service! (6,5/10)



Nouveau restaurant japonais en vogue en Guadeloupe, à Jarry plus précisément, le Yoshi n'a pas tardé à passer sous mon regard et ma fourchette, du moins mes baguettes.
Et oui,  en Guadeloupe, en plus des plages et du soleil, aux abonnés absents ces derniers jours, on nous reconnait un certain don pour la cuisine, et quelques bonnes tables. 
C'est ainsi  que je décide d'aller déjeuner au Yoshi, après ma déception de la cuisine chinoise de Kim Do.

Je suis hilare en vous écrivant cet article. En effet, j'essaie désespérément d'introduire ce qui a été, pour moi, une des pires expériences au restaurant.



D'accord le décor est un mélange entre sobriété, classe et modernité tout à fait appréciable. Un éclairage tamisé, une salle assez vaste, sombre, qui offre le choix entre banquettes et sièges confortables, idéaux pour déguster les spécialités de la maison. Un mur tout en couleurs, rose, fushia, rouge rappelant l'univers manga, un autre avec des poissons, que j'aime moins. L'ambiance lounge se confirme avec une musique d'ambiance un peu Hotel Costes, et des suspensions design.


Mais tout cela ne suffit pas à oublier les carences en règles élémentaires de restauration.

Comprenez: je connaissais certes le service à l'antillaise, bien que n'en ayant plus trop l'habitude. Et c'est avec un déplaisir certain que j'ai passé deux voire trois heures au Yoshi.



Comment décrire la prestation? Hautaine, affligeante, peu courtoise, anti professionnel. Un motif certain de licenciement lorsque:

- le serveur vous affirme avec aplomb qu'il ne sait pas ce qui se trouve dans l'un des plats parce que ce n'est pas lui qui le prépare mais le cuisinier,
ou encore lorsque:
- l'on vous donne une carte pour 4,
- vous voyez votre plat sur le comptoir pendant 25 minutes avant qu'il ne vous le soit servi,
- vous êtes obligé de demander des baguettes alors que votre plat est servi.

C'est bien sur sans compter, l'air agacé de la serveuse, dans une tenue tellement peu correcte, en leggings, et les regards qui se lèvent au ciel pour signifier une exaspération certaine.
L'attente est beaucoup trop longue. Il est inadmissible de devoir relancer 4 fois un serveur pour un apéritif ou de devoir le consommer avec des glaçons fondus.
J'avais comme une envie de leur dire que si ça ne leur plait pas ils leur reste encore à pointer au chômage.
 Encore heureux que je ne sois pas restaurateur, sinon à cette allure le taux de chômage atteindrait des sommets.

Bref, le personnel a le mérite d'infirmer le potentiel d'une cuisine de qualité et d'un décor soigné. La déception est telle que je n'ai pas pris la peine de prendre des clichés du décor comme de la nourriture qui avait le mérite d'être bonne.




Une chose est sûr je n'y retournerais pas quoiqu'on m'ait dit que celui de Moudong est mieux.


Service: 0 (à défaut de notes négatives)
Cadre: 6
Cuisine: 7
Note globale: 6,5 

 
blogger