KEEP IN TOUCH

SEARCH

#BevoGO (8/10)




Voila un pari réussi, apportez un bout d'Italie dans le Vieux-Port de Montréal. Je pensais au départ à un gros coup marketing, une énième pizzeria, mais j'ai rapidement déchanté lorsque j'y suis allé la première fois, il y a un peu moins d'un mois pour manger sur le pouce une margherita. J'y suis retourné par la suite, un peu moins pressé pour savourez cette fois-ci leur Arancini et leur pizza Salame.

C'est alors à ce moment que toutes mes idées préconçues se sont évaporées, j'étais conquis. Le tout réside dans ce mélange de maestro, d'ingrédients frais et de qualité, et de générosité qui amène à une sorte d'orgasme culinaire qui nous fait oublier toutes les pizzas plus américaines qu'italiennes que l'on a mangé auparavant. Une pâte fine, cuite au feux de bois, une mozzarella de bufflonne, du basilic frais et PAF, onomatopée de rigueur, on plonge dans de la comfort food premium.





Le cadre, un esprit loft des années 80, avec des bubble chairs, des tapis moelleux et puis cette ferraille apparente qui soutient la charpente. L'éclairage tamisé, est complété de quelques chandelles qui donnent cette touche de romance italienne qu'il manque, manquait plutôt au Vieux-Port. Nul doute on a affaire à des professionnels de la restauration, des gens de goût et ce n'est pas le service qui me contredira, de l'accueil à l'"aurevoir" le sourire et la courtoisie sont présents et spontanés.

L'ouverture officielle ou l'événement qui a assis la réputation du Bevo comme faiseur de merveilles. Une soirée entière, ou plutôt une partition réalisée sans accrocs, sans fautes ni fausses notes, des cocktails, aux invités, en passant par les pizzas, la musique et la charcuterie. Juste WOAW!
J'avais prévu d'en faire mon début de soirée, mais en rentrant, je ne pouvais qu'aller dormir, j'étais entièrement satisfait.
Au réveil qu'une seule envie, y retourner et c'est d'ailleurs ce que je vais faire sur le champs.

Bonne journée.


Service: 8
Cadre: 8
Cuisine: 8
Note globale:8 




 
blogger