KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Montreal par 30 degrés.




Papa à Montreal et c'est l'heure de la drive, des longues promenades de touristes et des découvertes qui vont avec.
Apres l'énorme déception au Laurier BBQ,
l'attente au  Lemeac étant trop longue, pour ne pas changer, snif snif, dont je n'ose même pas faire l'étalage ici, pudeur oblige, on se rattrape avec quelques petits trésors que seul Montreal possède. 
15h: petite discussion intéressante avec des Hommes de Dieu à la sortie du métro Mont-Royal, sur la foi et direction une herboristerie sur Saint-Denis: l'Alchimiste en Herbes.
Joli jeu de mots pour cette boutique discrète qui recèle d'herbes et de racines séchées en tout genre, histoire de soigner tous les maux. 




Bah oui, je ne suis pas un simple amateur de thé, j'aime toutes ces concoctions, infusions, tisanes et huiles essentielles qui aident à être en forme. Je me devais donc de partager avec vous cette adresse, où les étagères sont pleines de boites blanches, petites ou grandes, de pierres aux vertus miraculeuses et de quelques accessoires made in Tibet. Bref j'adore cette ambiance un eu mystique et caverne d'Alibaba.





Et on continue notre virée en quête d'un endroit où se restaurer dans le Vieux-Port. Il faut dire qu'avec la chaleur, impossible d'avoir froid aux yeux, donc on oublie la déception du Taj et on va au Taj Mahal (croisement Royal et Saint-Paul Ouest). Et oui, qui sait on se rapproche peut être  davantage d'une merveille.
Service impeccable, nous sommes certains d'avoir bu notre litre d'eau quotidien tant notre verre ne restait vide, puis  on entame avec des Pakora, un naan au fromage, un Byriani d'agneau et un Sag d'agneau.
ENFIN, je ne sais qui de mes papilles ou de mon esprit a poussé cette exclamation, mais j'ai enfin pu sortir d'un restaurant indien sans cette déception habituelle. Ce n'est pas le meilleur de ma vie, mais le meilleur à Montreal.
Le Pakora, ces beignets de légumes frits dans du beurre indien, était parfait pour entamer ce repas. Et le Byriani était à la hauteur, la cuisson de la viande comme du riz safrané réussie, la dose d'épices toujours aussi légère mais pas dérangeante. Si vous voulez tout savoir j'ai fini le plat. Et le naan, moelleux à souhait, un peu pâteux par endroit mais je pense que c'est une affaire de cuisson, dommage. La viande du Sag un peu trop cuite mais on n'en tiendra pas rigueur.





Le dessert, une sorte de riz-au-lait-noix-de-coco-raisin-sec-coulis-framboise-mange, enfin un dessert indien mais pas si mauvais après tout.
Histoire de digérer et finir comme il se doit une journée détente, un coucher de soleil vu de l'Oratoire Saint-Joseph et quelques conversations que je ne tarderais pas à vous livrer.

Service: 8,5
Cadre: 6
Cuisine: 7
Note globale:7,1 


 
blogger