KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Pullman

Tout a commencé par une envie de cocktail pour bien débuter la soirée. Une envie de découvrir de nouvelles places, de changer de nos habitudes. Et apparemment c'est quand on sort des sentiers battus que l'on vit les plus belles expériences.


Quand on vous dit Pullman, vous pensez hôtel, et bien oubliez tout ce que vous savez et rendez vous dans ce bar à vins sur Parc. 

Laissez vous surprendre par un décor des plus originaux. Un peu comme le gâteau de mariage des Bovary, c'est un labyrinthe, des étages d'objets hétéroclites, de récupération. Un rideau en plastique à l'entrée, des chaises aux murs, au plafond qui côtoient des verres noirs, à vins, à martini, un lustre de verres, énorme, gigantesque. 
Et puis des espaces, tous différents les uns et les autres, on joue de la hauteur, sur les grands tabourets, les banquettes, ou on garde les pieds sur terre sur une table grande, peut être trop, comme tout droit sortie d'une cantine, mais ce n'est pas important, c'est agréable. La musique tout aussi cosmopolite, du lounge, des reprises de classiques,  qui rythme les éclats de rire et les conversations. Bref vous l'aurez compris il n'y a pas d'autres synonymes pour convivialité.

On se décide à annuler notre réservation au restaurant après avoir vu la carte, plus que fournie, de vins (bar à vins oblige), et de cocktails. Côté nourriture on a davantage des bouchées ou des petits plats.



Un neige martini (cidre de glace, lime, martini) doux et c'est partit pour un plateau de charcuterie, des cougères au cheddar et bacon, des gnocchis à la ricotta avec une fondue de tomates et basilic, des croquettes de parmesan et une piperade fumée, et enfin des mini burgers au bison et salsa verte.




Et qui a dit que le coup de foudre n'était qu'entre deux individus? Il suffit d'une bouchée de rillettes de porc maison, de porchetta, de magret de canard séché pour comprendre cette phrase: "les plaisirs les plus simples sont les meilleurs". Du goût et encore du goût. Et le jamon serrano? D'une qualité hors du commun, fondant. On continue avec les cougères encore chaudes, qui manque un peu de goût mais délicieuses. Et les croquettes de parmesan croustillantes, coulantes ET gouteuses avec lesquelles on ne voit aucun âtre accompagnement que la piperade.































Un peu fades les burgers de bison...



Je suis impatient, mais il faut absolument que je vous parle des cailles désossées, piri piri, caramel de légumes. Oui oui il n'y a pas que les plats simples qui sont bons. On passe dans la catégorie raffinée, avec une volaille tendre, moelleuse, caramélisée qui épouse à merveille l'acidité du raisin qui l'accompagne. Bref un equilibre des saveurs hors normes.


Malheureusement le bas blesse avec une carte de desserts peu recherchée. Dommage, on se retrouve avec un brownie froid (congelé), tout simplement décevant et sans recherche. 

Ce n'est pas suffisant à nous dégoûter de la place.




Service:6,5

Cadre:7

Cuisine:8,5

note globale:7,3

Enjoy

 
blogger