KEEP IN TOUCH

SEARCH

Fous de desserts.

Je commence à comprendre d'où me viennent ces énormes cernes dont aucune crème ne vient a bout...Le week end est davantage une occasion de conquérir ET de découvrir la vi(ll)e que de se reposer. 
Ma tournée des pâtisseries de Montréal m'a amené chez un artisan de la rue Laurier qui, d'après mes lectures fait les meilleurs croissants de la ville. Mais je suis comme St Thomas, il me faut le voir goûter pour le croire. Ni une, ni deux, GPS en main, me voilà dans cette petite boutique discrète du 809 Laurier Est. 
Les fous desserts, un nom sans équivoque. La boutique, chocolat, crème et café est tout ce qu'il y a de plus ordinaire, mais c'est dans la vitrine que l'intrigue se déroule. Des paniers pleins de croissants, brillants, sculptés, de chocolatines ou pains au chocolat (pour les français de France) tout aussi beaux. Bref de vrais viennoiseries à la française. De l'autre côtés ce sont les pâtisseries fines, un dernier mille feuilles, des tartes aux fruits et une sorte de biscuit surmonté d'une mousse au chocolat, qui m'a tapé dans l'oeil, coup de foudre. Nous sommes bien dans une pâtisserie traditionnelle, une fois le diagnostic posé, passons donc à la dégustation. 
Les croissants sont croustillants (même à 19h30) et légèrement caramélisés, la mie est aérée et se détache bien de la croûte, on croirait lire un oenologue du croissant. Les chocolatines sont aussi délicieuses. 


Le mille-feuilles ne vaut pas celui de Marius et Fanny, le feuilletage est mou, crème peu parfumée: une déception. Peu importe.
Peu la mousse au chocolat du Croquant rattrape  le coup, et il n'y a qu'un mot pour la décrire: INTENSE. Le chocolat certainement du 70% explose en bouche et s'associe subtilement à la noisette que l'on sent en fin de bouchée. Le croustillant du biscuit contre balance l'onctuosité de la mousse pour une déflagration (champ lexical très recherché me direz-vous) de saveurs ET de textures. Il n'y a pas d'obstacles à la gourmandise, sauf peut être les kilos erf.
Si vous avez un peu de chance, vous pourrez assister à un véritable ballets de main expertes, de morceaux de noisettes, d'oranges confites et de vagues de chocolats à l'arrière boutiques. Et oui, un véritable atelier au service des chocophiles.
Ha oui, l'accueil est chaleureux, qu'attendez-vous pour vous y rendre?





I begin to understand from where these enormous encercle which no cream comes has end, comme to me... The weekend is more an opportunity to conquer AND to discover the city than to rest. 
My tour of the pastries of Montreal brought me at a master baker of the Laurier street  who, according to my readings, makes the best croissants of the city. But I am like St Thomas, it's necessary to me to see taste it, to believe it. Neither one, nor two, GPS in my hand, here I'm in this small discreet shop of 809 Laurel east. 
Les fous desserts, a name without ambiguity. 
The shop, with chocolate, cream and coffee colors, is all that it of more common there, but it's in the shop window that the intrigue takes place. Baskets full of croissants, brilliant, sculptured, chocolate croissants so beautiful. In brief, true French-style viennoiseries. In the other side it's the pâtisserie fine, one mille-feuilles, fruits pie and a chocolate mousse on top of a but biscuit , that caught the eye to me. We're indeed in a traditional cake store, thus pass in the tasting. 
Croissants are crunchy (even at 7:30 pm) and slightly caramelized, the crumb is aerated and gets loose well from the crust, we would believe to read an oenologist of the croissant. Chocolate croissants are also delicious.
Mille-feuilles isn't worth the one of Marius et Fanny cake store, the flaky pastry is too soft, and the confectioner's custard isn't enough perfumed: a disappointment. 
The chocolate mousse put things right nevertheless everything, and there's only a word to describe it: INTENSE. The chocolate, certainly a 70 % one, explodes in the mouth and joins subtly to the hazelnut that we taste at the end of filled. The crunchy of the biscuit is combined with the unctuousness of the mousse for an explosion of flavours AND textures. The dessert is quite filling, however there're no obstacles to the greed (except maybe some kilos). 
It's the ideal location for the Sunday breakfast amateurs and the whole for an affordable price. 
Ho yes, the welcome is warm, what do you wait to go there?


Enjoy.

 
blogger