KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Luxe et Compagnies.


Apres une bonne mais (trop) courte nuit de sommeil j’ai réfléchis (oui c’est possible de réfléchir en dormant :p) à mon dernier article un peu matérialiste/superficiel (Shame on me) et j’ai complètement oublié d’aborder mes dernières lectures. What is the rapport ? :p (franglais tu connais pas? :o). C’est  pourtant simple j’ai décidé d’être un consommateur averti (oula) Il ne s’agit pas indeed de vouer un culte aux marques de luxe sans conditions et le livre de Dana Thomas Luxe et Co, comment les marques ont tué le luxe ?  me conforte dans cet avis. Le luxe n’est pas une histoire ostentatoire ni de parvenu. Je cite «On n'a pas l'air riche parce que l'on porte une robe de riche » M. Prada. En gros, le luxe n'et pas une affaire de marques, de Vuitonneries et de Guccetteries c'est avant tout un état d'esprit. On peut lire dans l'ouvrage à quel point les termes de luxe et d'industrie sont antinomiques. CE concept a au fil des années mis l'accent davantage sur le profit  que sur la qualité. Il est ainsi clair que le luxe n'est plus ce qu'il était et que le capitalisme et la fausse volonté de le démocratiser -ce qui en soi est un non sens- ont fini de lui enlever son sens. Dès lors le terme le plus approprié pour décrire ce qui était synonyme d'exceptionnel est: Banal. Ceci étant dit, l’écriture est relativement simple et relève davantage du récit que de l’analyse (il s'agit en effet d'une investigation). J’ai emprunté deux autres livres à la bibliothèque dont je vous donnerais des nouvelles.
Mensonges et marketing, de Marie-Claude Sicard et Les dynasties du luxes de Yann Kerlau...Coming soon.





Enjoy!

 
blogger