KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Non Gourmands s'abstenir!





Il est temps d'en finir une bonne fois pour toutes avec la guerre des macarons "vedettes" parisiens. En gros qui de Pierre Hermé ou de Ladurée mérite d'être sacré Woods'n Lily Best Macarons? 


Héhéhé, vous avez certainement déjà une idée de quelle maison a ma préférence... Mais duel pâtissier oblige, l'étape de dégustation et l'aspect visuel sont indispensables afin de déterminer le vainqueur.
Il semble que les macarons de Pierre Hermé ne résistent pas aux températures tropicales, dommage ceux de Ladurée si. 
Une crème alors sans aucune onctuosité, liquide, désir de légèreté certainement, et assez écoeurante, Pierre Hermé faillit à sa réputation, mais étant chose rare je n'en prendrais pas compte. Cependant, l'équilibre des saveurs est maîtrisé dans chaque création originale, de l'HUILE D’OLIVE ET VANILLE à la CRÈME BRÛLÉE (Vanilles de Tahiti, du Mexique et de Madagascar, Éclats de Caramel) ou mon vrai coup de coeur le MOGADOR véritable explosion de saveur, une ganache qui tient, fondante: un véritable bijoux de macarons au chocolat au lait et fruit de la passion. Je ne peux pas non plus ignorer la délicatesse et la profondeur de l'INFINIMENT CHOCOLAT (Chocolat Pure Origine Venezuela Porcelana), véritable hommage au chocolat, une amertume et une douceur justement dosées. Une rondeur en bouche, sans aucun doute le meilleur macaron au chocolat.





Le DÉPAYSE, inspiration de pâtisserie japonaise Thé Vert Matcha, Haricot Rouge Azuki, Citron Vert et Gingembre, est un véritable dépaysement. Je salue l'initiative mais je n'adhère pas, réfractaire aux nouvelles expériences? Pas réellement, mais la texture farineuse de l'haricot, le thé vert très présent ne me convainquent pas.



Mais Ladurée n'est pas en reste et s'impose en ce qui concerne la texture et les classiques Caramel Beurre Salé, Pistache, Vanille, chocolat ou Pain d'épices. Et c'est là que se trouve la différence: la constance. J'ai essayé de mettre de côté ma préférence évidente pour la maison de la rue Royale, mais ma préférence se confirme. La légèreté du petit four, l'onctuosité de sa ganache, le léger croquant de sa coquille en font une pâtisserie à déguster tous les jours, sans en être écoeuré. 
Mais la palme de la créativité revient incontestablement à Pierre Hermé qui mieux que Ladurée a su mêlé Maracudja et Chocolat et dont le macaron au chocolat est plus intense que celui de Ladurée.
Impatient de savoir le résultat?...
EX EAQUO! en effet dans chacun des macarons de l'une comme de l'autre maison, il existe une particularité inconnue chez l'autre. Les saveurs sont différemment réparties, la tenue en bouche est différente, etc.
Mais de manière générale Ladurée reste le précurseur tandis que Hermé est un novateur.




Enjoy Gourmands!

 
blogger