KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chronique d'un homme libre #1: The Beginning

Changement de statut, changement de rubrique! 
La prépa finie, les cours brûlés et les livres soigneusement mis à l'écart, je me déclare enfin Libre. Et pour fêter cette liberté retrouvée quoi de mieux qu'une virée hôtel/bar.
Hier soir j'ai passé sans doute l'une de mes meilleures soirées en Martinique, avec Gio et Ludo. En fin de compte tant qu'on est avec des amis merveilleux on ne peut que passer des moments merveilleux. Mais bref nous ne sommes pas ici pour faire l'éloge de l'amitié ou de ses vertus. 


Notre première destination a été le Cohi-Bar, une ambiance lounge, feutrée, naturelle et apaisante au coeur du complexe Cap Est Lagoon Resort, en passant le seul hôtel 5* des Antilles Françaises. Et comment dire?... on comprend tout de suite le sens de cette distinction. Un service quasi parfait, un décor tout aussi irréprochable, et des cocktails délicieux. 


Une fois traversé le portail et le parking, on plonge dès l'accueil dans un milieu relaxant fait de parquet en bois sombre, de jarres monumentales et de mobilier aux lignes épurées. L'éclairage est étudié et intimiste, et des fontaines rehaussent un jardin tropical parfaitement à la hauteur. Nul besoin de climatisation, les salons profitent d'une aération naturelle qui invite au voyage. La Martinique est belle, quand on sait la mettre en valeur comme il est fait ici. On pourrait continuer encore longtemps les énumérations et les commentaires dithyrambiques. Vous l'aurez compris, nous sommes très vite subjugué.
La carte des cocktails offre un choix très varié, des créations maisons aux incontournables, pour des prix similaires au Lily's. J'ai opté pour un "Cap Guadeloupe", non non je ne suis pas chauvin, mais le mélange de jus d'ananas, jus d'orange, jus de fruit de la passion, rhum blanc, rhum vieux et sirop de fraise me tentait énormément. Mis à part l'arrière goût du sirop, je n'ai pas regretté ce choix. Le "Cap Est Lagoon", cocktail à base de curaçao et de limonade manquait quant à lui de douceur mais n'était pas particulièrement désagréable. 
Nous avons pu goûter en mise en bouche, une verrine de ratatouille, olives noires, et crème de fêta, et des beignets de crevettes. Certainement le seul bémol de ce tableau idyllique car les crevettes étaient fades et sans aucun intérêt gustatif.
Mais pour avoir vu la carte du Bélem, je pense que la critique ne doit pas être trop hâtive. 
Le personnel est attentif et souriant, une notion qui semblait absente du tourisme antillais, et pourtant...
La suite dans un prochain article...


Vous l'aurez compris les photos n'ont pas été prises hier soir, ni même par moi :$. Mais faites moi confiance, il n'y a aucun trucage.

Service:9
Cadre:10
Cocktail et mises en bouche: 7
note globale:8,7

Enjoy Happy few!

 
blogger