KEEP IN TOUCH

SEARCH

Chargement...

Chronique d'un préparationnaire #9: Tournée du samedi.

"Someday
I'm gonna get it right, my life
Someday
I'm gonna figure it out, maybe tonight
'Cause I know Imma get it right
And I know Imma get it right
Someday, one day
Someday, one day"


N°1

N°2

Il est 13h nous sommes en direction des Anses d'ArletDestination Ti Sable
Après un devoir de mathématiques quasi-raté, soleil, plage et farniente sont certainement les meilleures moyens d'oublier les matrices, fonctions à plusieurs variables et autres probabilités. J'observe le paysage défiler sous mes yeux: pittoresque.


N°3

Rien dans l'estomac depuis 6h, je commence à m'affamer.
A 14h nous arrivons enfin sur la plage, du moins nous cherchons pendant près de dix minutes une place pour aller au restaurant Ti Sable. Compte tenu de l'heure et sans réservation, il ne nous reste qu'à espérer qu'ils servent encore.
Chanceux, nous aurons l'occasion de goûter les grillades et autres spécialités de la mer que l'on m'a vanté. 

Pour moi ce sera des pâtes fraiches à la chaire de langouste et lamelles d'encornet. Ludo une pièce de viande avec confit d'oignons, frites maisons et ratatouilles. 
Des choix simples et en un mot je dirais: fade. Malgré le parmesan et le citron vert il n'y avait pas grand chose à faire. Les pâtes fraîches certes mais je ne saurais en dire autant de la langouste: vive le surgelé!

Le cadre faisait très Ibiza, confortable et spacieux, naturel dans les matières, moderne dans les formes. Des abris intimes sur la plage entourés de voiles blanches, et de stores en bambou. Des couleurs neutres harmonieuses pour les coussins, du crème au fushia. Le service est à l'image du lieu, décontracté, rapide et professionnel.
M'enfin la cuisine reste le nerf de la restauration et elle n'était pas à la hauteur.

Etrangement cela n'a pas suffit à altérer mon humeur, peut-être le soleil.

N°4


 "Make you walk, make you talk,

Do whatever you please
You can act like a star, you can beg on my knees
Come jump in, bimbo friend, let us do it again,
hit the town, fool around, let's go party"

15h15, à nouveau dans la voiture, musique toujours aussi forte et toujours "in a good mood", c'est à Cocco Bello que nous prendrons le dessert. Le glacier italien des Trois-Ilets est l'endroit idéal pour déguster des glaces aux parfums originaux et se poser quelques minutes. 
Il est 15h35, un peu de monde mais pas de quoi me dissuader de ma glace à la violette et caramel beurre salé (plus salé que caramel mais subtil). Je vous passe les détails de la dégustation, le goût reste inchangé depuis que j'y viens, une preuve du savoir faire artisanal de ce glacier. 
Je ne mentirai pas, la triple chocolat de Jeff est bien meilleure que leur crème glacée au chocolat, m'enfin je ne la prend jamais. 

Il serait peut-être temps de prendre un bain de mer et pourquoi pas de soleil. Ce n'est bien entendu pas les plages qu'il manque en Martinique; mais laquelle choisir?


"I’m talkin’ bout blue eyes, blue eyes
What’s the matter, matter
Blue eyes, blue eyes
What’s the matter matter
so blind, so blind
What’s the matter, matter
Blue eyes, blue eyes
What’s the matter with you?"

Et pourquoi pas le PLM, petite plage de Shoelcher, à l'hôtel la Batelière? Les Salines, hors de question, la semaine dernière nous y étions les uns sur les autres. Le choix est déjà tout fait: le PLM, çà me rappelle un peu la Toubana en Guadeloupe. 

Et vous qu'avez vous fait samedi? ;-)

N°5
Enjoy

 
blogger