KEEP IN TOUCH

SEARCH

Escale N°3: Réservation pour 4: ANNULEE!

Quel mauvais début de soirée! le rendez-vous était pris aux alentours de 20h au Rossini; restaurant italien du Gosier à l'"excellente " réputation. Arrivés sur place nous tombons sur une sorte de cafétéria: des tables en demi cercle au fond de la salle, au milieu: un espace vide. Pour compléter le tout un mobilier obsolète et des serveuses en tenue peu conventionnelle.
Bref, nous faisons fi de ces détails et nous nous laissons aller à cette fantaisie; conquis il faut le dire par les effluves se dégageant des cuisines. Une fois installés, la surprise continue avec du linge de table en piteux état sur des tons champêtres, effiloché, laid. Bref encore, nous voulons nous faire une idée de la cuisine.
Dix minutes plus tard,  on ne nous présente pas les cartes, s'en est trop, on s'en va! 

Notre envie de cuisine italienne passée et dépassée nous nous décidons à aller au Negressco, bonne table du bourg offrant une cuisine traditionnelle et revisitée. Une vue charmante mais un cadre pas réellement exceptionnel et même banal. On y accède par un escalier cerclé de verdure qui donne sur une entrée intimiste où est exposée la collection de vin du propriétaire. Des grands crus classés tels qu'un Château Margaux ou encore un Jéroboam de Ruinart.
La  carte simple, sans intitulés recherchés propose des produits simples et raffinés. Mais rien de réellement original. Les noix de Saint-Jacques sont à la vanille, la sauce ressemble plus à un dessert qu'autre chose, ou aux agrumes. Le confit de canard est servi avec des pommes de terre sautées, les moules sont gratinées. Des plats sans aucunes recherches, basiques; mais enfin les assiettes ont le mérite d'être généreuses. On est vite repus en milieu de repas.
La salade du chef est un peu déjà vu: du magret de canard fumée de la frisée une tranche copieuse de foie gras, des croûtons le tout arrosé d'huile de truffe; beaucoup trop copieux pour une entrée.
Les ravioles de Saint-Jacques sauce au foie gras sont par contre délicieuses et témoignent du réel talent du chef pour les sauces; on n'hésite pas à y tremper le pain.

Mon avis reste mitigé quant au service.

En conclusion une carte soporifique avec le temps. Un excellent rapport quantité-prix mais un service pas réellement à la hauteur. Le Negressco s'inscrit dans la catégorie des restaurants à la cuisine peu recherchée mais bonne.

service: 6
cadre: 6
cuisine: 7
note globale: 6,33

 
blogger